« La France est une grande nation automobile ».

Au sein d’une vidéo diffusée au Théâtre des Champs-Elysées où se tenait la soirée des remises des prix de la Fédération Française du Sport Automobile (FFSA), Emmanuel Macron a déclaré : « La France est une grande nation automobile », en faisant notamment référence aux constructeurs historiques comme Renault, Peugeot ou encore Citroën. 

« La France est une grande nation automobile par ses fleurons »,

a déclaré le chef de l’Etat dans cette allocution vidéo.

« Il y a les constructeurs, les motoristes, Renault, Peugeot et Citroën en particulier, Ligier et plusieurs autres qui font partie des marques les plus connues, les plus reconnues au monde. La France est une grande nation automobile et elle le restera parce qu’elle fait partie de notre histoire, de notre passion et de notre imaginaire. Elle le restera si nous consolidons nos capacités d’innovation pour anticiper les défis d’une automobile décarbonée de demain. »

Mais le thème de la soirée étant portée sur le sport automobile, le président de la République a notamment salué le sport automobile français qui, comme vous le savez, fait partie des références dans le monde des sports mécaniques, avec deux pilotes tricolores en Formule 1 (qui ont chacun remporté un Grand Prix récemment), la présence d’Alpine dans cette même compétition, ou encore des organisations françaises qui brillent à l’international comme l’ACO ou encore le SRO.

L’avenir a aussi été évoqué avec la transition énergétique qui s’amorce également dans le sport auto. « Pour rester dans la course, il fallait une stratégie d’investissements industriels afin d’accompagner la recherche, favoriser les technologies de rupture », a expliqué Emmanuel Macron. « C’est toute l’ambition du plan France 2030. Je sais la contribution des acteurs du sport automobile à ces avancées, votre contribution, vous qui créez des synergies profitant à toute la filière. » 

Dans la continuité de cette déclaration, le président de la République a également à souligner le travail de l’ACO sur l’hydrogène : « Je veux notamment saluer le programme déployé par les 24 Heures du Mans pour que dès 2025 un véhicule fonctionnant à l’hydrogène puisse être en mesure de franchir en tête la ligne d’arrivée. Votre sport, parce qu’il est aussi un formidable terrain d’innovation pour la performance sportive, est un petit laboratoire pour transformer l’industrie automobile et les autres industries qui y sont liées. Enfin, la France est une grande nation sportive par ses performances sportives elles-mêmes. »

Source FFSA et Motor1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.